1

 
Enregistez-vous  
Nous avons 154 invités et 6 membres en ligne

Calendrier VTT

< Juillet 2018 >
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Derniers commentaires

  • online viagra viagra purchase online viagraky.com ... Plus...
    par Coreyimpuh
  • buy generic viagra online buy viagra locally viabi... Plus...
    par Coreyimpuh
  • viagra on line buying online viagra viagraky.com c... Plus...
    par Coreyimpuh
  • cheap viagra best buy for viagra viabiovit.com i w... Plus...
    par Coreyimpuh
  • viagra 100mg buy a viagra online viagraiy.com buy ... Plus...
    par Coreyimpuh

Occasion Vélo VTT

Sondage

Comment trouvez vous le nouveau site ?
 

Velo de Route

Armstrong revient !!!!

Écrit par Lermite | Mardi, 19 Octobre 2010 15:08
PDFImprimerEnvoyer
( 0 Votes )



Cette fois ci c'est officiel, Lance Armstrong revient dans la course. Après trois ans d'absence, et une longue discussion avec sa famille et ses amis, Lance décide d'aller chercher un 8ème titre sur le tour de France. Cependant, la route est encore longue pour l'américain le plus médaillé de la grande boucle. 
En effet, Astana, l'équipe qui selon les rumeurs devait intégrer Lance dans sa team, vient de démentir l'information: "Nous n'avons aucun projet avec lui", a affirmé l'attaché de presse d'Astana, Philippe Maertens.

Mais avec qui Armstrong va-t-il courir ?
C'est la question que tout le monde se pose actuellement. Mais avant, le texan souhaite évaluer son niveau en participant à quatre courses bien stratégiques : le Tour de Californie, Paris-Nice, le Tour de Géorgie et le Dauphiné Libéré. Ainsi, selon les résultats de la "légende vivante du cyclisme" sur ces quatre courses, le choix de réaliser le Tour de France en découlera. 

Du côté d'ASO, le verdict n'est pas négatif, Christian Prudhomme a déclaré : "Dès lors que son équipe que l'on ne connaît pas et lui-même se soumettront aux règles, concernant notamment le dopage et l'antidopage dont la perception a beaucoup évolué ces dernières années ; dès lors qu'il sera au sommet, on l'acceptera".
Tous les éléments semblent réunis pour un hypothétique retour du grand champion. Le parcours est encore long mais avec la volonté que l'on connaît de l'américain, s'il veut revenir, il reviendra et comme il dit, "si je reviens ce n'est pas pour finir deuxième".

Aux dernières nouvelles, Lance Armstrong a répondu positivement à l'invitation formulée par les organisateurs du Tour d'Italie. Et oui, Armstrong va courir son premier Giro le printemps prochain, mieux vaut tard que jamais. wink

 

Tour 2008 : Etape 16 - 17 - 18 - 19 -20 - 21

Écrit par John | Mardi, 19 Octobre 2010 15:01
PDFImprimerEnvoyer
( 0 Votes )

16E TOUR DE FRANCE: CUNEO - JAUSIERS

La deuxième étape des Alpes composée de deux cols de Hors Catégories a mis un peu de piment dans le classement général. Au départ de Cuneo, les attaques fusent de partout et c'est Stephan Schumacher qui passe le premier le Col de la Lombarde avec plus de 9 minutes d'avance sur le maillot jaune. Mais plusieurs poursuivants ne sont pas très loin derrière avec entre autres Damiano Cunego et Popovych. Entre temps le français de la Caisse d'Epargne, Arnaud Coyot, passe tout près d'une mauvaise chute en traçant tout droit dans un virage mais repartira quelques minutes plus tard. De même pour John-Lee Augustyn qui fait une chute impressionnante dans la descente, mais la encore sans gravité. Après la descente, Schumacher se fait rattraper et un nouveau groupe de quatre échappés se compose avec Sandy Casar, Cyril Dessel, Popovych et Arroyo. 

Cyril Dessel
Photo ASO: Victoire de Cyril Dessel
Ces derniers vont alors pousser l'effort jusqu'au bout et arriver au sprint après 157km de course. Le français Cyril Dessel d'AG2R la Mondial s'impose alors suivi de Sandy Casar de la Française des Jeux. C'est la deuxième victoire française sur ce Tour après celle de Samuel Dumoulin. Andy Schleck en profite pour rattraper son retard sur l'Italien Vincenzo Nibali et récupère ainsi le maillot blanc. Notons sur cette étape l'abandon du français Sébastien Chavanel et de l'italien Francesco Chicchi.

17E TOUR DE FRANCE: EMBRUN - L'ALPE-D'HUEZ

Dernière étape dans les Alpes, c'est le meilleur moment de creuser l'écart et lancer l'offensive si l'on veux progresser durablement dans le classment général. Avec des cols mythiques à franchir tels que le col du Galibier, le col de la Croix de Fer ou encore la montée de l'Alpe d'Huez, c'est l'occasion rêvée pour ceux qui le peuvent de se différencier. Et c'est ce que fait Rémy Di Gregorio en partant dans un groupe de quatre échappés composé là encore de Stephan Schumacher. Mais après avoir tenu dans la montée, Rémy se fait littéralement distancer dans la descente faute de technique suffisante. L'équipe CSC prend alors le relai et se met à accélérer pour finir par lâcher les groupes de leaders. 

Carlos Sastre
Photo ASO: Carlos Sastre
Carlos Sastre, va alors jouer le tout pour le tout en s'élançant à 35 km de l'arrivée en solitaire. Et cette audace va payer puisqu'il va gagner l'étape et finir à plus de deux minutes du maillot jaune ce qui lui permet de la chiper à Franck Schleck. Au classement général, Sastre se retrouve avec 1min 23s d'avance sur son coéquippier F. Shcleck et à 1min 34s de Cadel Evans. Très bonne opération pour l'équipe de la CSC. Désastre pour Jimmy Casper qui arrive à l'Alpe-d'Huez hors délai.

18E TOUR DE FRANCE: BOURG-D'OISANS - SAINT-ÉTIENNE

196,5km à entamer pour les coureurs qui s'élancent sur cette 18ème étape vallonée avec 2 sprints intermédiaires et trois grands prix de la montagne. Après la fin du passage dans les Alpes, Carlos Sastre possède une belle avance sur son coéquipier Franck Shleck, actuel deuxième du classement. Dès le début de l'étape, sept coureurs (dont Romain Feillu) vont alors essayer de distancer le peloton qui va d'ailleurs assister à une chute de Damiano Cunego contre une rampe de sécurité en béton. Arrivé en haut du premier col, le peloton pointe à tout juste 5 minutes derrière. 

Marcus Burghardt et Carlos Barredo
Photo ASO: Marcus Burghardt et Carlos Barredo
Au sommet du deuxième, les coureurs Marcus Burghardt et Carlos Barredo vont se distinguer à la suite d'une contre-attaque les mettant à plus de 10 minutes du peloton emmené par les CSC. A seulement quelques kilomètres de l'arrivée les deux coureurs n'ont plus rien à craindre. L'espagnol va alors essayer à mainte reprise de lâcher l'allemand meilleur et sprint; mais rien n'y a fait ! Marcus Burghardt va s'imposer sur Carlos Barredo. Au classement général, pas de changement, ni d'abandon. 

19E TOUR DE FRANCE: ROANNE - MONTLU

Après l'abandon de Damiano Cunego, cette étape débute avec l'ambition pour les meilleurs sprinteurs de la gagner. C'est en effet la dernière étape avant le contre-la-montre et les Champs Elysées. Un quatuor d'échappés vont bien essayer de créer l'écart mais pas moyen que les équipes de sprinteurs les laissent partir. 

Sylvain Chavanel
Photo ASO: Sylvain Chavanel
Plusieurs tentatives d'échappés vont alors se créer mais aucune n'y arrivera jusqu'à l'effort énorme initié par Sylvain Chavanel de la Cofidis puis soutenu par Jérémy Roy de la Française des Jeux qui vont pousser l'effort jusqu'à l'arrivée. L'expérience de Sylvain va alors payer et il s'imposera d'un cheveu sur Jérémy. Au classement général pas de changement avant l'important contre-la-montre. Soulignons simplement l'abandon du français Romain Feillu (maillot jaune sur une étape de ce Tour 2008) qui, à bout de force, n'a pas pu finir la course à temps.

20E TOUR DE FRANCE: CONTRE LA MONTRE

Au départ de Cérilly jusqu'à Saint-Amand-Montrond, 53km séparent ces deux communes où va se dérouler le contre-la-montre. Seulement cinq coureurs peuvent prétendre au maillot jaune, Carlos Sastre (actuel leader), Frank Schleck, Bernard Kohl, Cadel Evans et Denis Menchov. Fabian Cacellara, le coureur Italien de la CSC va partir dans les premiers et établir le temps de référence sur ce contre-la-montre jusqu'à ce que Stefan Schumacher finisse par faire mieux de 21 secondes. Ce dernier après avoir remporté le contre-la-montre de Cholet remporte également celui de Cérilly Saint-Amand-Montrond. Très belle surprise de l'autrichien Bernard Kohl qui va réussir à finir dans les dix premiers sur ce contre-la-montre dans une discipline dont il n'est pas favori. 

Carlos Sastre
Photo ASO: Carlos Sastre à la fin du Contre-la-Montre
Il garde ainsi sa place au classement général (3e) et le maillot à pois du meilleur grimpeur. En ce qui concerne le maillot du meilleur jeune, on a pensé à un moment que Roman Kreuziger serait capable de détrôner Andy Schelck mais c'était sans compter sur les ressources que gardait sous le molet le luxembourgeois. Même si Denis Menchov a fait un bon temps, il n'a pas été en mesure de réduire son écart avec Sastre. De même pour celui que l'on attendait tous, Cadel Evans qui gagne seulement une vingtaine de secondes sur Sastre la où il fallait qu'il récupère plus d'une minute. Excellent Tour 2008 pour l'espagnol Carlos Sastre, qui, à moins d'une mauvaise chute sur les Champs, est dès la fin de cette vingtième étape, vainqueur du Tour de France 2008.

21E TOUR DE FRANCE: ARRIVÉE SUR LES CHAMPS-ÉLYSÉES

Ca y est ! Le Tour de France 2008 se termine ! 145 coureurs sur les 180 partants prennent le départ de cette dernière et plus majestueuse des étapes du Tour. La bonne humeur était bien là, et beaucoup était soulagé de voir ces trois semaines d'effort intense prendre fin. On a alors vu les coureurs de la CSC prendre le départ à l'avant du peloton en se tenant par l'épaule pour montrer que la victoire de Sastre est aussi la victoire d'une équipe. On a vu les coureurs de Cofidis faire les c** avec une moto de l'encadrement du Tour et échanger leurs casques de moto avec ceux des deux cyclistes. On a vu un tour mettre 3 à 4 fois plus de temps pour parcourir les 50 premiers kilomètres que d'habitude. Bref, la bonne ambience était là ! 

Paris Champs Elysée
Photo ASO: Paris Champs Elysée
A l'arrivée sur les Champs, des dizaines de tentatives de contre ont fusées, mais très vite reprises par la team CSC. C'est finalement au sprint que cela s'est terminé et c'est Gert Steegmans qui remporte cette étape offrant ainsi une victoire à la Quick Step, pas très chanceuse sur ce Tour de France 2008. Au final un très beau Tour 2008, comme on en avait pas vu depuis 10 ans. Entaché quelque peu par les affaires de dopage de 3 coureurs tricheurs controlés positif au Super EPO, l'AFLD et l'UCI en partenariat avec ASO ont réussi à relancer l'intérêt de la course en débusquant les cheaters et en les foutant dehors. Pour ceux qui douterait encore de l'efficacité des tests pratiqués dans le cyclisme, il n'y a qu'à comparer la forme des coureurs de cette édition à l'arrivée par rapport aux années antérieures. Certains recrachent leurs tripes et c'est tant mieux car c'est la preuve évidente qu'ils vont jusqu'au bout de leur effort. Vous verrez, le soutien du public n'a pas été vain et le travail des organisations françaises marque un coup d'arrêt à ceux qui cherchent encore à pratiquer les méthodes du passé. En espérant que les autres grands tours et l'UCI se mettent à suivre le mouvement. 


Retrouvez la course en direct sur : LE TOUR

Mise à jour le Lundi, 07 Octobre 2013 13:03
 

Tour 2008 : Etape 11 - 12 - 13 - 14 - 15

Écrit par John | Mardi, 19 Octobre 2010 15:00
PDFImprimerEnvoyer
( 0 Votes )

11E TOUR DE FRANCE: LANNEMEZAN - FOIX

Et de deux pour la Norvège ! Après Thor Hushovd, c'est au tour de Kurt-Asle Arvesen d'empocher la victoire à Foix. Longue de 167,5km, cette étape a été animée par un groupe d'échappés de 12 coureurs composé de : Ballan, Steegmans, Vaugrenard, Botcharov, Fofonov, Elmiger, Moerenhout, Velo, Moinard, Pozzato et Fedrigo. Ces 12 coureurs en tête ont su maintenir une avance de près de 15 minutes à seulement 15 kilomètres de l'arrivée et malgrès l'accelération du peloton, il semblait improbable de perdre sur une si faible distance une telle avance. Résultat, malgré un contre de Moinard et Pereiro, c'est finalement le norvégien Arvesen qui s'impose. 

Foix
Photo ASO: Foix
Au classement général, pas de changement ! Cadel Evans maintient sa petite avance de 1 seconde sur Franck Schleck. L'italien Riccardo Ricco garde à la fois le maillot à pois et le maillot "meilleur jeune". Soulignons l'abandon de trois coureurs de la Barloworld: CARDENAS Félix et LONGO BORGHINI Paolo pour chutte et l'espagnol Moises DUENAS NEVADO pour dopage. Il est donc le deuxième coureur du Tour a être détecté positif à l'EPO. Le fait qu'il s'agisse ici encore d'un espagnol est d'autant plus irritant que le Tribunal Espagnol se refuse de transmettre à l'UCI ou à l'AMA les échantillons d'Alejandro Valverde, coureur mouillé jusqu'au cou dans l'affaire Puerto de 2006. Résultat, ce dernier bénéficie toujours de la présomption d'innocence et a pu prendre tranquillo le départ du tour.

12E TOUR DE FRANCE: LAVELANET - NARBONNE

Tôt dans la matinée, les patrons du Tour, Christian Prudhomme et Patrice Clerc ont reçu un coup de téléphone de Pierre Bordry, directeur de l’Agence Française de Lutte contre le Dopage, leur signalant le controle positif de Riccardo Ricco. Une fois le tricheur écarté et entendu par la gendarmerie pour mener l'enquête, son équipe, la Saunier Duval a décidé sur le coup de l'émotion de quitter le Tour. Immédiatement, les médias se sont agités comme des mouches avides d'un scoop et ont comme l'année passée dit des conneries du style "Le Tour est Mort", "Le Tour est Mort", "Le Tour est Mort" !!! Pour calmer le jeu et expliquer aux imbéciles qui ne comprennent rien, Christian Prudhomme et Patrice Clerc ont rappelé que: « Ceux qui attaquent le vélo se trompent d’ennemi. L’ennemi, c’est le dopage. Quitter la place, ce serait donner raison à ceux qui trichent. » Ils ont ensuite souligné « qu'on ne peut pas vouloir un cyclisme propre, et ne pas vouloir nettoyer le cyclisme. Ce qui se passe actuellement, c’est l’illustration de notre détermination sans faille à lutter contre le dopage. L’AFLD, qui agit de manière totalement indépendante, a dit qu’elle était déterminée à mettre tous les moyens en œuvre. Et elle l’a fait. Certains n’avaient pas cru, ou pas compris notre détermination. »

Etape 12
Photo ASO: 12e étape entre Lavelanet et Narbonne
Bref après cette agitation passée, la 12e étape a pu démarrer ! Et la Barloworld n'a décidément pas de veine puisqu'au départ du Tour, son coureur Australien Baden Cooke chute et abandonne le Tour. Les français Arnaud Gerard (Française des Jeux) et Samuel Dumoulin (Cofidis) font le show en lançant à deux une échappée à plus de 140km de l'arrivée. Ils seront naturellement repris par un peloton controlé par les coéquipiers de Cadel Evans même si l'effort de Arnaud Gerard sera récompensé par le maillot du plus combatif. A l'arrivée sur Narbonne, Mark Cavendish s'impose une fois encore sur un sprint endiablé. Le britannique démontre sur ce Tour sa supériorité physique dans cette discipline. Au classement général, Sebastian Lang s'empare du maillot à pois et Vincenzo Nibali du meilleur jeune.

13E TOUR DE FRANCE: NARBONNE - NÎMES

Dès le départ de Narbonne, l'attaque du français Florent Brard de la Cofidis et de Niki Terpstra (Milram) est la bonne. Sans inquiéter qui que se soit au classement ils vont obtenir jusqu'à 7 minutes d'avance sur le peloton. L'allemand Sebastian Lang fera ça et là quelques accélérations pour prendre des points au classement du meilleur grimpeur et garder son maillot. 

Mark Cavendish
Photo ASO: Mark Cavendish
Cette étape de transition s'est finie au sprint et pour la quatrième fois sur ce tour, Mark Cavendish s'est imposé avec presque 3m d'avance sur les autres sprinters du Tour. Au classement général, pas de changement et aucun abandon à déplorer !

14E TOUR DE FRANCE: NÎMES - DIGNE-LES-BAINS

Prise en otage par les équipes de sprinters, cette 14e étape n'a guère laissée de place aux échappés. Les français William Bonnet (Crédit Agricol) et Sandy Casar (FDJ) ont réussi tant bien que mal à creuser un écart de six bonne minutes mais très vite ils se sont fait reprendre par les sprinters. 

Cadel Evans
Photo ASO: Cadel Evans
Arrivé à Digne les Bains, un sprint acharné s'est déroulé entre quasiment toutes les équipes. Surprise, Mark Cavendish est distancé par un certain nombre d'entre eux. Et c'est finalement Oscar Freire qui s'impose sur cette 14e étape. Là encore au classement général, pas de changement ! En petite forme, Nicolas Jalabert abandonne la course.

15E TOUR DE FRANCE: EMBRUN - PRATO NEVOSO

Dernière étape avant la journée de repos, c'est sous la pluie que se détache l'échappée du jour. Composé de Egoi Martinez (EUS), Danny Pate (GAR), Jose-Luis Arrieta (ALM) et Simon Gerrans (C.A), les échappés vont obtenir une avance de 12minutes après le col Agnel. Le peloton qui cherche à combler son retard va alors accélérer dans la descente ce qui va coûter très cher à l'actuel meilleur grimpeur qui fait une chute terrible en passant à pleine vitesse au dessus du rail de sécurité pour se retrouver 5 mètres plus bas quasi inerte sur le sol. Les médecins du Tour sont alors très vite intervenus et ont diagnostiqué de multiples fractures ainsi qu'une luxation de la clavicule et du fémur. Voyant cela, le peloton a très nettement ralenti son avance offrant alors la possibilité aux échappés de pousser l'écart à 17min 10s au niveau du ravitaillement. 

Prato Nevoso
Photo ASO: Arrivé à Prato Nevoso
Mais la CSC dans le peloton ne veut pas se laisser faire ainsi et se met brutalement à accélérer faisant ainsi exploser le peloton. Les meilleurs au classement général se retrouvent donc dans l'équipe des poursuivants. Cadel Evans semble à la peine dans la montée finale et c'est le russe Denis Menchov qui lance une attaque terrible mais il chute en plein virage durant l'effort. Il se fait alors dépasser pour revenir ensuite sur le groupe des poursuivants. Mais la fatigue du maillot jaune dépouvu de ses coéquipiers se fait sentir et dans les quelques mètres avant l'arrivée, Franck Shleck en profite pour accélérer et prendre le maillot jaune à Cadel Evans. 
Soulignons l'abandon des sprinteurs Stijn Devolder et Mark Cavendish qui n'ont pas la condition physique pour attaquer cette première étape des Alpes ainsi que de Mark Renshaw et Oscar Pereiro pour chute. Du coup, le maillot à pois se retrouve sur les épaules de Bernhard Kohl.

CLASSEMENT GÉNÉRAL DU MAILLOT JAUNE APRÈS CETTE 15E ÉTAPE
1. SCHLECK Frank - TEAM CSC SAXO BANK : 63h 57min 21s 
2. KOHL Bernhard - GEROLSTEINER : + 00' 07s
3. EVANS Cadel - SILENCE - LOTTO : + 00' 08s
4. MENCHOV Denis - RABOBANK : + 00' 38s
5. VANDEVELDE Christian - GARMIN CHIPOTLE : + 00' 39s
6. SASTRE Carlos - TEAM CSC SAXO BANK : + 00' 49s
7. KIRCHEN Kim - TEAM COLUMBIA : + 02' 48s
8. EFIMKIN Vladimir - AG2R-LA MONDIALE : + 03' 36s
9. VALVERDE Alejandro - CAISSE D’EPARGNE : + 04' 11s
10. SANCHEZ Samuel - EUSKALTEL - EUSKADI : + 04' 34s


Retrouvez la course en direct sur : LE TOUR

 

Tour 2008 : Etape 8 - 9 - 10

Écrit par John | Mardi, 19 Octobre 2010 14:49
PDFImprimerEnvoyer
( 0 Votes )

8E TOUR DE FRANCE: FIGEAC - TOULOUSE

Au départ de Figeac, cette 8e étape longue de 172,5km s'est déroulée en grande partie sous la pluie jusqu'à son arrivée à Toulouse. Elle a été remportée au sprint par Mark Cavendish. Le britannique démontre, pour la deuxième fois (déjà vainqueur de la 5e étape), ses performances comme sprinter sur le Tour 2008.

Mark Cavendish
Photo ASO: Mark Cavendish
Cette étape est apparue pour les coureurs de la Grande Boucle comme un passage de transition entre le Massif Central et les Pyrénées. En conséquence, pas de grand changement au classement général. Chacun garde sur les épaules le maillot qu'il avait avant. Notons simplement l'échappée des coureurs français Laurent Lefèvre, Jérôme Pineau et Christophe Riblon qui s'est malheureusement fait rattraper à quelques kilomètres de l'arrivée grâce à un excellent contrôle de la course des équipiers de la team Columbia.
Et en parlant de contrôle, le premier tricheur de ce Tour jusqu'à présent propre, est l'espagnol Manuel Beltran de chez Liquigas, contrôlé positif à l'EPO. Suivant le règlement de la charte éthique des équipes signée avec le Tour, Liquigas l'a foutu dehors et a immédiatement rompu son contrat sans même attendre les résultats de la deuxième analyse.
Ce M. Beltran se retrouve maintenant comme un idiot, avec une carrière brisée, il n'a plus qu'à changer de métier car plus personne ne voudra jamais de lui et c'est tant mieux. En tout cas, cela démontre l'efficacité des contrôles organisés par l'AFLD (Agence Française de Lutte contre le Dopage) et prouve que l'étau se resserre sur les cheaters.
Son départ pose à 10 le nombre de coureurs ayant quitté le Tour.



9E TOUR DE FRANCE: TOULOUSE - BAGNÈRES-DE-BIGORRE

Après le retrait du premier tricheur sur la Grande Boucle, 170 coureurs ont donc pris le départ de Toulouse avant de se lancer pour 224km de course durant laquelle le numéro 2 du classement général, Cadel Evans est tombé. Le challenger de Kirchen s'est brulé sur tout le côté gauche ainsi que sur le dos en chutant sur le bitume.


Photo ASO: 9e étape du Tour de France
Mais il en faut plus pour dissuader l'australien d'arrêter et malgré ses blessures, il est vite remonté à la tête du peloton pour maintenir sa place et l'écart actuel de seulement 6 secondes sur Kim Kirchen.
Reste que le champion du jour est incontestablement Riccardo Ricco (que beaucoup sur France 2 appelle Roberto, lol). Il remporte pour la deuxième fois sur ce Tour une étape de montagne et s'impose sans pour autant avoir le maillot à pois sur les épaules, comme l'un des meilleurs grimpeurs de ce Tour. Modestie Italienne oblige, ce dernier avait non seulement déjà annoncé à l'avance sa première victoire d'étape, puis en la gagnant sa seconde, et voila qu'il nous annonce que la prochaine sera réservée à son coéquipier, Piepolli. Si ça s'avère vrai, je pense qu'à la retraite il pourra toujours se reconvertir comme devin ou voyant.



10E TOUR DE FRANCE: PAU - HAUTACAM

Avant d'entamer la journée de repos de demain, les coureurs ont dû s'engager au départ de Pau dans une étape d'une autre phase avec le franchissement du fameux Col de Tourmalet et la montée final vers Hautacam. Même si cette course est la plus courte du Tour (156km) en dehors bien sûr du contre-la-montre, elle n'en reste pas moins très difficile pour les jambes.


Photo ASO: L'hélico du Tour
Et les résultats sont là puisque le classement se retrouve complètement modifié. Ainsi Kim Kirchen, actuel maillot jaune se retrouve distancé de près de 2 minutes par Cadel EVans qui récupère le maillot du leader. Le coureur de la CSC Franck Schleck se retrouve deuxième à seulement une petite seconde de Cadel Evans. Il a réussi cet exploit en grimpant seul dans l'ascension de Hautacam. De même que Kirchen, Stefan Schumacher, Stijn Devolder et Andy Schleck sont tombés dans les profondeurs du classement. Bonne opération pour Bernhard Kohl, Vladimir Efimkin et Riccardo Ricco qui finissent tout trois dans le top 10. Mais comme annoncé l'étape précédente par le Cobra (que je vais finir par appeler le Devin), l'arrivée de cette étape a été passée en premier par l'italien Leonardo Piepoli suivi de Juan Jose Cobo, tout deux coéquipiers de la Saunier Duval.
La difficulté de ce col a entre temps fait un abandon, le russe Yuri Trofimov qui a bout de force a dû lâcher prise dans la montée du col. Quant à Alejandro Valverde, il a lui aussi eu du mal dans la montée mais ce sont des ennuis mécaniques qui lui ont fait perdre le plus de temps. Il se retrouve à la 14e place au classement général. L'italien Riccardo Ricco récupère entre temps le maillot à pois à David de la Fuente ainsi que le maillot blanc à Andy Schleck.


Retrouvez la course en direct sur : LE TOUR

 

Tour 2008 : Etape 4 - 5 - 6 - 7

Écrit par Lermite | Mardi, 19 Octobre 2010 14:46
PDFImprimerEnvoyer
( 0 Votes )

4E TOUR DE FRANCE: CONTRE-LA-MONTRE DE CHOLET

Ce contre-la-montre particulièrement long a été remporté par le coureur allemand Schumacher (rien à voir avec le pilote F1).
Avec une moyenne de 49,9km/h, Stefan Schumacher a parcouru les 29,5km en un temps record, devançant tous les favoris de la discipline.
Il s'est emparé par la même occasion du maillot jaune remporté brillament par le français Romain Feillu lors de l'étape précédente.

Cholet Contre la Montre
Malgré ses efforts pour garder le maillot, le coureur d'Agritubel a semblé totalement épuisé et n'a décroché que la très mauvaise 169ème place ce qui a eu pour effet de le faire immédiatement plonger dans les profondeurs du classement.
Les spécialistes de la discipline Kim Kirchen, David Millar, Cadel Evans, Fabian Cancellara ou encore Christian Vandevelde et George Hincapie apparaissent comme prévu dans le top du classement de l'étape à quand même 12 secondes pour Kim de l'allemand Schumacher.

5E TOUR DE FRANCE: CHOLET - CHÂTEAUROUX

De nouveau au départ de Cholet et après le hold-up de Shumacher, cette cinquième et longue étape débute avec la question de savoir si l'allemand sera en mesure de résister aux multiples favoris de ce tour.
Et l'allemand confirme son leadership grâce à l'excellent travail de ses coéquipiers de la Gerolsteiner qui lui ont permis de contrôler la course et donc de garder le maillot jaune.

Nicolas VOGONDY, Florent BRARD, Lilian JÉGOU
Photo: A.S.O : Nicolas VOGONDY, Florent BRARD, Lilian JÉGOU
Cette étape nous a tenus en haleine avec la longue échappée de trois français, Vogondy, Brard et Jégou qui ont tout le long mis le feu à cette étape. 
Mais les efforts déployés sur la fin par Nicolas Vogondy n'ont pas suffit et le malheureux s'est fait rattraper par les poursuivants à tout juste 100m de l'arrivée.
C'est donc sur un sprint final entre les meilleurs que le sprinter explosif Mark Cavendish s'est imposé à Châteauroux.
Soulignons l'abandon du Colombien Mauricio Soler, vainqueur du maillot à pois 2007, suite à une douleur répétée au poignet qu'il trainait après sa chute lors de la première étape.
Après Hervé Duclos-Lassalle et Angel Gomez, il est le troisième coureur à quitter ce Tour 2008.

6E TOUR DE FRANCE: AIGURANDE - SUPER-BESSE

Après l'avoir ouvertement annoncé la veille, le coureur Italien Riccardo Ricco a remporté cette sixième étape longue de 195,5km.
Grâce au soutien de son coéquipier Leonardo Piepoli, il a su accélérer au bon moment pour s'imposer et déclare immédiatement après son arrivée que "cette première victoire en appelle une deuxième".
Nous verrons bien si "Le Cobra" tiendra parole ?
Mais revenons sur le détail de cette étape. En effet, elle a encore été marquée par le décidément très en forme Sylvain Chavanel, qui dès le sixième kilomètre a lancé son attaque pour distancer le peloton.
Il a ensuite été très vite rejoint par deux autres français, Freddy Bichot et Les tournoi se déroulent dans les casino s du monde entier. Benoit Vaugrenard. Mais après avoir eu plus de 5 minutes d'avance sur le peloton, ses derniers se sont mis à accélérer leur cadence afin d'éviter à Sylvain (jusqu'alors bien placé au classement) de prendre l'étape et peut-être le maillot jaune.


Photo: A.S.O : Riccardo Ricco
Mais voyant que son effort serait vain, Sylvain s'est contenté de prendre les 10 points délivrés pour le classement de la montagne, avant de relâcher l'effort et rejoindre le peloton.
Voyant cela, Thomas Voeckler a lui aussi bousculé le peloton, histoire d'empocher les points délivrés au sommet de la montagne, et ainsi conserver son maillot à pois.
Quand au coureur allemand Schumacher qui semblait confiant dans sa capacité à garder le maillot de leader sur les épaules, il a malencontreusement été victime d'une chute dans le sprint final en heurtant la roue arrière de Kim Kirchen.
Acculant alors un retard de 20 secondes, il a perdu le maillot jaune de leader au profit du responsable (involontaire) de sa chute, Kim Kirchen.

7E TOUR DE FRANCE: BRIOUDE - AURILLAC

Hécatombe chez les coureurs français ! Après l'abandon aux étapes précédentes de Hervé Duclos-Lassalle (Cofidis) et Aurélien Passeron (Saunier Duval), c'est au tour de Christophe Moreau (Agritubel), Lilian Jegou (Française des Jeux) et John Gadret (AG2R-La Mondiale) d'abandonner à leur tour.
Il est encore un trop tôt pour le dire, mais je ne crois pas me tromper en affirmant que Christophe Moreau a dû abandonner après avoir été largué par un peloton scindé en deux à la suite d'une chute .
En essayant de s'échapper dès le km 4 de l'étape, Christophe a laissé beaucoup de force et cette scission de peloton lui a peut être cassé le mental sur le coup (à vérifier?).


Photo: B.navez : Ville d'Aurillac
Sinon le pauvre Lilian Jegou a dû abandonner après avoir percuté un arbre au km 60. D'après les médecins, le malheureux souffrirait de plusieurs fractures dont un traumatisme crânien.
En ce qui concerne la course, c'est Luis-Leon Sanchez qui s'est imposé en jaillissant du groupe d'une vingtaine de coureurs constitué principalement des favoris.
Et l'espagnol de la Caisse d'Epargne a tenu bon jusqu'au bout en s'imposant avec tout de même 6 secondes d'avance. Son compatriote David de la Fuente a quant à lui fait la bonne opération en devançant aux points Sylvain Chavanel et Thomas Voeckler pour le maillot à pois.
L'équipe Columbia s'est aussi très bien défendue en gardant le maillot jaune, le maillot vert et le maillot blanc.

Retrouvez la course en direct sur : LE TOUR

Mise à jour le Dimanche, 23 Mars 2014 22:56
 

Page 4 sur 37